Violence animale de 2006 à 2012

 

Un enfant grièvement blessé par un chien
le 04 juin 2006 à 14h46 , mis à jour le 05 juin 2006 à 17h19.

 Un petit garçon de huit ans a perdu la vue d'un œil après avoir été mordu à la tête par un rottweiler, samedi au Bourget, en Seine-Saint-Denis. Accompagné de sa mère et d'un chiot, l'enfant jouait dans la cour d'un pavillon quand le molosse, qui errait sur la voie publique, s'en est pris au jeune chien. La maîtresse du petit chien a tenté de récupérer son animal, suivi par son garçon.

Le rottweiller de deux ans a alors sauté au visage de l'enfant, le blessant de l'œil jusqu'à l'arrière de la tête. Le garçonnet a été immédiatement transféré dans un état critique à l'hôpital Trousseau de Paris avant d'être redirigé vers l'Hôtel-Dieu. Ses jours n'étaient plus en danger dimanche mais le garçonnet a perdu la vue d'un oeil "à 99%", selon la police. Il devrait rester en observation pour quelques jours.

Le chien ne portait pas de muselière, ce qui est obligatoire pour ce genre d'animaux classés en catégorie dangereuse. Ils doivent également être déclarés à la mairie du domicile du propriétaire et subir une vaccination anti-rabique. "Le rottweiller a eu trois propriétaires différents au cours des ces deux dernières années", a expliqué la police.

Mercredi, près du Havre, un enfant de huit ans était décédé après avoir été mordu à la gorge par un Bullmastiff. (D'après AFP)

 

Articles sur des enfants qui sont blessés par des chiens dis dangereux mais malheureusement pas seulement. Dans l’article suivant, il s’agit d’un Rottweiller mais également d’un bouledogue Anglais.

10/01/2008

Un garçonnet tué et un autre blessé par des chiens près de Lyon

SOCIETÉ - Un garçonnet a été mordu à mort par un chien, et un autre sérieusement, mercredi près de Lyon. Tous deux ont été attaqués par des chiens, dans deux villages distincts du Beaujolais. A Charnay, Romaric (deux ans et demi) rentrait chez lui avec sa mère. Elle a ouvert le portail et la voiture s'est garée dans la propriété fermée du Beaujolais. L'enfant est descendu, et l'animal, un rottweiler âgé de quatre ans et demi et pesant 70 kilos, s'est jeté sur lui...

Il a attrapé Romaric par une jambe et l'a traîné dans la cour, vers le jardin. Là, il lui a saisi la nuque et a secoué la tête comme ont le fait pour tuer une proie. La mère a tenté de desserrer les mâchoires du chien. Lorsqu'elle y est parvenue, il était trop tard. Les pompiers et le Samu, alertés, sont arrivés rapidement. Ils ont pratiqué un massage cardiaque durant trois quart d'heure, sans parvenir à sauver l'enfant. Romaric est mort vers 20h. Son corps doit être autopsié aujourd'hui à l'hôpital de Gleizé.

La mère a réussi à enfermer le chien dans un garage voisin, sans être blessée. Les maîtres chiens de l'unité cynophile de la gendarmerie du Rhône sont ensuite intervenus pour maîtriser l'animal, sans faire usage de leur arme. Le rottweiler a été placé à la SPA dans l'attente d'une décision de justice. "Dans un premier temps, l'animal va être vu par un vétérinaire pour une étude comportementale, explique Françis Battut, procureur de la République de Villefranche-sur-Saône. Cela se fait désormais systématiquement après un drame comme celui-là."

Le même jour, non loin de là à Chenas dans le Beaujolais, un autre petit garçon, âgé de 7 ans, était lui aussi mordu par un chien appartenant à des amis de sa famille. L'enfant, blessé à la joue, a été hospitalisé à Villefranche-sur-Saône. Ses jours ne sont pas en danger. L'animal, un bouledogue anglais, n'est pas classé dans la catégorie des chiens dangereux. Xavier de Furst, préfet adjoint à la sécurité du Rhône a demandé à ce que ces deux chiens soient euthanasiés. Décision qui ne pet être prise que par les maires des communes, et effectuées par des vétérinaires.

Au moins une douzaine d'agressions par des chiens dangeureux ont été recensées dans le dernier trimestre 2007 en France. Romaric est le quatrième enfant tué par un chien depuis le mois d'août. Après le troisième mort, l'Assemblée nationale avait adopté en novembre un projet de loi sur les chiens dangereux. Il instaurait notamment un "permis de détention" délivrés par le maire pour les plus dangereux. A Charnay, le rottweiler était déclaré conformément à la législation.
Ol.B. (avec afp)

Un enfant de 5 ans grièvement blessé par un chien  « Le Post » le 30/03/2009 à 18h59.

Il va mieux" nous rassure le maire de Rilly-sur-Aisne (Ardennes) Georges Schminke.
Dimanche, un enfant de cinq ans qui se trouvait chez sa tante à Rilly-sur-Aisne (Ardennes), a été grièvement blessé au visage par le chien de la famille, un «cane corso», selon Yahoonews.

"Ça s'est passé chez la tante du petit" nous dit aussi le maire.

"C'était dans la cuisine, vers 12h45, après le déjeuner: l'enfant jouait avec son petit cousin quand, on ne sait pas pourquoi, il a été attaqué au visage" nous précise la gendarmerie de Vouziers.

"On ne sait pas pourquoi le chien l'a attaqué aux joues et à la tête" s'interroge le maire de Rilly-sur-Aisne sur Le Post.

Selon les enquêteurs, l’enfant présentait «des plaies assez importantes au visage». Des plaies qui n’ont toutefois pas nécessité de greffe.

La jeune victime a été opérée dimanche aux urgences pédiatriques de l’hôpital de Reims.

Ses jours ne sont pas en danger.

"C'est un chien de garde, il pèse dans les 70 kg. Il est impressionnant" nous dit encore le maire de la commune.

Le chien, un «cane corso», ne fait pas partie des catégories de chiens dangereux.

Toutefois, après l’attaque du garçonnet, l’animal a été diagnostiqué comme dangereux par un vétérinaire, et euthanasié.

"On a décidé de l'euthanasier car, en 2008, ce chien avait déjà mordu un enfant, et, hier, le vétérinaire a estimé que vu la gravité des blessures et l'antécédent, il fallait le faire" nous explique la gendarmerie, ajoutant "on l'a fait à 16h30."

"Le couple chez qui c'est arrivé a 3 enfants" nous dit encore le maire de Rilly-sur-Aisne, précisant "qu'ils sont à Rilly depuis environ 2 ans et n'ont jamais posé de problème."

Une enquête pour blessures involontaires a été confiée à la gendarmerie de Vouziers.

 

La mère de l'enfant tué par le chien dressait l'animal dans un club canin

Le Point.fr- Publié le 06/05/2010 à 17:53 AFP Par Jérôme Cordelier

La mère dont l'enfant d'un an et demi a été attaqué mortellement par son berger malinois, mardi, dans l'appartement familial à Lucé (Eure-et-Loir), est membre d'un club d'éducation canine, a indiqué la direction du club, dans un entretien à paraître jeudi dans L'Écho républicain.

La jeune femme entraînait son chien, notamment au mordant, dans ce club du Loir-et-Cher, selon la même source. "La mère venait régulièrement au club avec son chien de onze mois qui était très sociable. Je suis très surpris de cet accident. Le chien était en phase d'apprentissage", a expliqué Pascal Connan, le président du club. L'entraînement au mordant consiste à apprendre à un chien à attaquer une cible au commandement de son maître, et à lâcher cette même cible dès que le maître l'ordonne, selon un dresseur parisien, qui affirme que cette technique est assez controversée dans le milieu canin. Certains éleveurs estiment que cette méthode rend dociles les chiens, tandis que d'autres affirment que cela les rend agressifs.

Le garçonnet, couvert de morsures, a succombé aux graves blessures infligées par le chien, en dépit de l'intervention rapide des pompiers et du Samu. Le drame s'est déroulé mardi entre 8 h 30 et 9 heures dans l'appartement familial, alors que la maman était partie accompagner son fils aîné à l'école, à quelques pas de là. Le petit garçon était alors seul avec son jeune frère, un bébé de quatre mois, qui n'a pas été blessé par le chien.

Il s'agit du 5e décès survenu à la suite de morsures de chiens depuis juin 2008, date de la loi instituant le permis de "détention" des chiens dangereux.

 

D’autres cas plus récent en 2012

Fréjus › L'enfant mordu au visage par un chien à Saint-Raphaël n'est que légèrement blessé

Publié le vendredi 29 juin 2012 à 07h08

Un accident s'est produit, hier, en tout début d'après-midi, impasse Joseph d'Arbaud, à Saint-Raphaël. Un jeune bambin tout juste âgé de 18 mois a été mordu au visage par le chien de la famille, un american staff. Rapidement alertés, les sapeurs-pompiers de la caserne du Cerceron, située à quelques mètres de là, intervenaient dans les plus brefs délais afin de porter secours à l'enfant avant de le transporter à l'hôpital Bonnet.

Les hommes du commissariat de la police nationale, quant à eux, procédaient aux premières constatations d'usage, recueillant les témoignages des proches pour tenter d'en savoir plus. Il s'avère que tout était en règle. L'animal, classé en catégorie 2 (1), n'a donc pas été placé en fourrière et a pu rester au domicile familial. L'enfant, quant à lui, ne serait que légèrement blessé. Un miracle avec de tels molosses réputés dangereux.

1. Pour détenir un chien de catégorie 2, le propriétaire doit impérativement faire une déclaration en marie, prendre une assurance responsabilité civile et vacciner contre la rage tous les ans. La bête doit obligatoirement passer un test de comportement, tandis qu'une formation s'impose au maître. Ce dernier doit aussi obtenir un permis de détention de chien dangereux délivré par le maire du domicile. L'animal de 2e catégorie, doit par ailleurs être tenu en laisse et muselé dans les lieux publics.

Il y a un an…

Ce n'est malheureusement pas le premier cas de morsure qui se produit sur la commune de St-Raphaël Même si, cette fois-ci, il ne s'agit pas de chiens errants. Il y a un an, quasiment jour pour jour, le 23 juin dernier, une jeune fille et une dame étaient sauvagement agressées, en pleine rue et en plein après-midi, par un rottweiler. L'animal, un mâle qui avait réussi à s'enfuir de chez son propriétaire, avec sa femelle avait dans un premier temps sauté sur la jeune Carla, 13 ans, devant le collège

Alphonse Karr. S'acharnant sur elle, il l'avait grièvement blessée à la jambe. De profondes plaies de plus de 10 cm ayant été constatées. Quelques minutes plus tard, l'animal s'était ensuite rué sur Claire, une podologue raphaëloise de 40 ans qui effectuait sa tournée. Lui ouvrant le mollet et la cuisse. Un an plus tard, les deux jeunes femmes souffrent toujours et ne sont toujours pas consolidées, physiquement et moralement.

 

Pas-de-Calais. Une famille attaquée par son chien, les enfants grièvement blessés.

La dépêche : Publié le 28/08/2012 à 09:53

Pris d’un « coup de folie », un braque allemand a attaqué sa famille lundi à Montenescourt, dans le Pas-de-Calais. Le chien a mordu deux enfants, dont un assez gravement, puis s’en est pris aux parents, qui tentaient de s’interposer.

La famille de quatre personnes a été transportée au centre hospitalier d’Arras. C’est l’enfant le plus jeune, âgé de 3 ans, qui a été le plus gravement touché. Il a été mordu « au niveau du cuir chevelu », ont déclaré les pompiers. Son visage n’a heureusement pas été touché.

L’autre enfant, âgé de 5 ans, a quant à lui été mordu à l’épaule. Les parents ont également été blessés à la poitrine et à l’épaule en voulant clamer le chien.

Le braque allemand de cinq ans a été maîtrisé par les gendarmes puis a été euthanasié. Selon les premiers éléments de l’enquête, le chien aurait agi de la sorte après avoir fait une crise d’épilepsie. « C'était un animal calme, qui n'avait jamais posé de problème. Il ne faisait pas partie des catégories 1 et 2 (chiens considérés comme dangereux) » a commenté une source proche de l’enquête.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×